Skip to content

Troubles Neurovisuels chez l’adulte

Les principales causes de troubles neurovisuels chez l’adulte sont les accidents vasculaires cérébraux. Ces troubles peuvent être très handicapants dans la vie quotidienne mais ils ne sont pas irréversibles et peuvent faire l’objet d’une prise en charge adaptée.

Sur le plan anatomique, les troubles neurovisuels peuvent être consécutifs à une lésion des régions postérieures, uni- ou bilatérales, ou sous corticales. Cependant, même si ces lésions sont responsables de ces troubles elles ne sont pas toujours visibles à l’aide des technologies d’imagerie actuelles.

Chez l’adulte, l’étiologie la plus fréquente est l’accident vasculaire cérébral, principalement quand il concerne l’artère cérébrale postérieure, responsable de l’irrigation des régions occipitales du cerveau. Quand ces artères se rompent ou se bouchent, les régions cérébrales alimentées par ces artères ne reçoivent plus les éléments nécessaires à leur bon fonctionnement et peuvent être détruites, entrainant des lésions cérébrales. Ce type de trouble peut également être retrouvé suite à un épisode d’anoxie cérébrale, où la privation d’oxygène prolongée va entrainer des lésions cérébrales diffuses, pouvant atteindre les régions postérieures. D’autres étiologies moins fréquentes peuvent être retrouvées comme les traumatismes crâniens,  la résection de parties postérieures du cerveau notamment dans le cas de tumeurs, les intoxications oxycarbonnées ou les cas de leucoencéphalite.

Les troubles neurovisuels ont un retentissement très important dans la vie quotidienne des patients. Suivant leur atteinte, ils peuvent perdre tout ou partie de leur champ de vision, avoir des difficultés pour s’orienter dans l’espace, retrouver leur chemin devient alors extrêmement difficile. Ils peuvent ainsi perdre une grande partie de leur autonomie ne pouvant plus se déplacer seul ou utiliser leur voiture. Les activités de lecture et de concentration peuvent être également très perturbées, et peuvent être un frein considérable à la poursuite d’une éventuelle carrière professionnelle. Cependant, ces troubles ne sont pas figés et peuvent faire l’objet d’une prise en charge visant à palier et restaurer une partie de ces capacités afin de pouvoir regagner en autonomie et qualité de vie.

Voir aussi :