Skip to content

Vision et Cognition

La vision est sans doute la modalité sensorielle la plus importante dans les activités humaines. Elle nous donne en effet, plus que tout autre système sensoriel, une information détaillée sur le monde qui nous entoure et nous permet de l’explorer, de nous déplacer dans l’espace,  de percevoir et comprendre notre environnement.

Notre capacité à voir ne dépend pas seulement de nos yeux. En effet, plus de la moitié de notre cerveau est impliqué dans le traitement  des informations issues des globes oculaires. Car au-delà du signal lumineux que nous recevons, percevoir c’est aussi reconnaitre une forme, mettre du sens sur une image, s’orienter dans l’espace,  autant de capacités regroupées sous le terme de cognition visuelle et sous-tendues par notre activité cérébrale.

Notre vision peut donc être rendue déficitaire par une lésion dite « périphérique », c’est-à-dire de l’œil (atteinte du globe oculaire, de la rétine ou des autres constituants de l’œil) ou par une lésion dite « centrale », c’est-à-dire des voies visuelles ou des aires visuelles cérébrales (qui représentent près du tiers du cortex chez l’homme), où seront décodées et interprétées les informations visuelles. Il s’agit dans ce dernier cas de troubles dits « neurovisuels »