Skip to content

Quels troubles neurovisuels rechercher?

Un grand nombre de traitements sont nécessaires à notre cerveau pour voir. Suivant la nature et la spécificité de la gêne visuelle rencontrée par une personne, différentes dimensions de la vision peuvent être atteintes.

Toute amputation du champ visuel identique aux deux yeux doit faire penser à un trouble du champ visuel d’origine neurologique.  Suivant la portion du champ atteinte, il pourra s’agir d’une cécité corticale, une hémianopsie latérale homonyme(HLH), une quadranopsie, une vision tubulaire ou un scotome. La latéralisation du trouble pourra également renseigner sur la localisation lésionnelle.

Il en va de même pour les troubles visuo-spatiaux apparaissant de manière prépondérante dans un hémi-espace,  pouvant faire penser à un trouble de l’organisation de l’espace, comme la négligence spatiale unilatéraleou le syndrome de Balint.

Enfin, une difficulté à reconnaitre des formes et des objets en 2D et 3D peuvent évoquer un trouble de la reconnaissance visuelle. De la même façon une difficulté à retenir des informations purement visuelles, ou à restituer des informations visuelles de mémoire peuvent évoquer un trouble de la mémoire visuelle et de l’imagerie mentale.

L’ensemble de ces troubles neurovisuels est parfaitement indépendant de l’acuité visuelle qui peut être normale.

Voir aussi :